De l’eau pour tous

By 02/07/2012Dom'eau

Malgré les progrès réalisés durant ces cinq dernières années, l’accès aux infrastructures concernant l’eau, l’hygiène et l’assainissement laisse encore à désirer à Madagascar. Environ 14 millions de Malgaches n’ont pas accès à l’eau potable. A cela s’ajoutent 12 millions de personnes qui défèquent dans la nature faute d’infrastructures adéquates, nuisant à la santé, à l’éducation et à la productivité des populations. Pour dire que les avancées restent encore fragiles.

Dans les villes, le taux d’accès à l’eau potable est de 50% en 2008 contre 63% en 2005. Dans le milieu rural, l’évolution est plus palpable puisque le taux d’accès à l’eau potable s’est élevé à 37% en 2008 contre 22% en l’an 2000. Mais le taux moyen du progrès annuel de 1,7%, qui représente environ 300.000 personnes supplémentaires servies par an, est bien en deçà du niveau des besoins réels. Pour WaterAid, sa mission consiste à fournir des services d’eau, d’assainissement et d’hygiène à un total de 356.000 personnes dont 39.000 citadins ayant bénéficié d’un accès à l’eau potable. Des services d’assainissement améliorés ont été fournis à 70.000 personnes. Dans les zones rurales, souvent isolées, les adductions d’eau ont permis d’améliorer la vie de près de 148.000 personnes et de fournir un assainissement de base pour 99.000 autres individus.

Nécessité d’investir plus

Selon les explications fournies par le premier responsable de WaterAid, Lovy Rasolofomanana, lors de la présentation de vœux avec la presse, il reste beaucoup à faire pour atteindre l’objectif du Millénaire pour le développement en matière d’accès en eau, à l’hygiène et à l’assainissement à Madagascar. La rencontre de haut niveau, qui se tiendra prochainement à Washington, sera une occasion pour renforcer la plaidoirie à l’endroit des gouvernements, des bailleurs de fonds et des organismes partenaires pour investir plus sur le secteur en misant sur l’augmentation du financement. « Que les 2,5% du PIB soient consacrés à l’adduction en eau potable et 1% dédié à l’assainissement », a-t-il suggéré.

Grâce aux interventions de l’équipe de WaterAid, près de 64.260 personnes ont pu avoir accès à l’eau potable et à l’assainissement depuis le mois d’avril au mois de décembre 2011. A compter de ce mois d’avril au mois de mars 2013,
WaterAid compte desservir 39.891 personnes en eau et 36.906 autres en assainissement dans les régions Menabe,
Vakinankaratra, Analamanga et Atsinanana. Le budget programme du pays est estimé à environ 5 milliards d’ariary pour
2010 atteignant jusqu’à 7,5 milliards d’ariary en 2015 pour l’essentiel dans la mise en œuvre des projets.

Noro Niaina http://www.newsmada.com

Leave a Reply

Why ask?